Furtif

Audioblog nonchalant

A lire, écouter
voir, picorer, partager

En voir +

Publié il y a 1379 jours En lire davantage à propos de

Les couloirs d’une maison de retraite, ses formes courbées, ses silhouettes froissées, ses corps noueux et ses gestes lents, décor d’ouverture de ces quelques minutes. Deux et demie au moins qu’il faut entamer sans vous presser, lorsque des écouteurs sont posés sur les oreilles d’Henry, octogénaire aux souvenirs neufs chaque matin. On presse le bouton play. Puis…

Henry qui fredonne Cab Calloway, Henry et ses yeux, Henry et ses quelques souvenirs encore vaillants. Découverte début avril (en compagnie des deux ou trois premiers millions de primo-visionneurs) par le miracle de la sérendipité, j’ai appris qu’Alive inside est devenu un projet Kickstarter. Loin, très loin des premiers commentaires ne voyant en ce petit film qu’une publicité déguisée pour le baladeur Apple.
Pour expliquer à quel point cette vidéo remue profondément, il faudrait ici écrire un paragraphe intime et légèrement mystique affirmant qu’Alive inside est une preuve incontestable de l’importance vitale de la musique chez l’humain, un paragraphe nourri de citations mêlant n’importe quel philosophe allemand à de grands penseurs de la musique. Mais Chuck Klosterman a certainement déjà dû écrire quelque chose à ce sujet.

Publié il y a 1890 jours En lire davantage à propos de

Moog, Moog, Moog, depuis cette nuit, le doodle Google est consacré à l’ingénieur Robert Moog, l’inventeur-du-synthétiseur-et-l’un-des-pères-des-musiques-électroniques, description fourre-tout à laquelle on ajoute souvent doctement : « Sans lui, pas de Pink Floyd, de Kraftwerk ou de David Guetta. » Aujourd’hui, on peut donc jouer avec une reproduction d’un des fameux synthétiseurs, manipuler les filtres et les modulations (avec un guide d’utilisation) et même enregistrer ses propres compositions. Mais si vous ne savez absolument pas à quoi ressemble un synthétiseur, encore moins un Moog et que vous aimez pourtant les artistes pré-cités (auxquels on peut ajouter les Beatles post-Abbey road et une bonne partie des groupes de la fin des 60′s et de la première moitié des 70′s), Inventor of The Synthesizer Documentary ~ Moog : A Film, de Hans Fjellestad, est un documentaire relativement complet sur Robert Moog et ses inventions :

 

Moog représente, entre autres choses une contribution majeure à la synth-pop britannique, dont Synth Britannia de la BBC retrace une grande partie de l’histoire :

L’influence de Moog dans les productions musicales est relativement bien décrit dans un splendide et très complet documentaire radio de la BBC en plusieurs parties. The Great Bleep Forward est consacré à l’histoire des musiques électroniques et s’intéresse à l’émergence de certains instruments devenus décisifs : les premiers modèles de synthétiseurs Moog utilisés entre autres par les Beatles ou Wendy Carlos sont évidemment évoqués ; la Brigade neurale en fait un détail enrichi, à écouter pour vous mettre en appétit.

Enfin, s’intéressant aux instruments cultes de la musique électronique, The Shape of things that hum évoque notamment l’un des plus populaires, le Mini Moog, forcément.

Publié il y a 1913 jours En lire davantage à propos de