Furtif

Audioblog nonchalant

Nous étions quatre à l’intérieur. Dehors, le vent, les fortes bourrasques, le froid, la pluie en rideaux, la clarté noyée dans les rouleaux de nuages, la nuit en avance. Quatre à la pointe du port de Calais dans une voiture exigüe, début décembre, à attendre un ferry en retard pour rallier l’Angleterre, tendus vers quelque chose de follement excitant. Depuis Paris, nous avions faits les imbéciles sur De la Soul et NTM grâce à l’unique lecteur CD. Mais voilà, aussi vivifiante qu’ait pu être cette virée fraternelle, ça manquait singulièrement de soleil et de fruits de mer.

La prochaine fois qu’on ira à la mer, un de ces froids et plaisants week-ends d’hiver, ce jour spécial – un samedi, un dimanche, peu importe – où, urbains que nous sommes, nous ferons la nique à la routine, nous n’irons pas au marché, nous ne bruncherons pas « à côté de la maison ». Ensemble, nous prendrons une voiture entre gens biens pour un trajet qui précède les balades emmitouflés sur les gros galets blancs, par un temps où l’iris n’a besoin d’aucun filtre pour voir les paysages en surexposition, les couleurs lavées par un soleil éblouissant. Nous irons nous fatiguer face au vent de la côte, nous courrons en écartant les bras, en guignant les cerfs-volants, en se poussant les uns les autres. Allez, viens, qu’on parte pour une tablée de fruits de mer accompagnée de vin blanc sur la côte normande, à Cancale, au Cap-Ferret ou à la pointe de Trévignon, qu’importe, dans la voiture, après avoir écouté un peu RFM pour rire, nous aurons la compilation à mettre fort dans la voiture, par un grand soleil d’hiver.

(Photo multifiltrée 1GRR)

Publié il y a 1570 jours

Laisser un commentaires