Furtif

Audioblog nonchalant

La formule magique du tube pop existe et elle tient en cette phrase : « Longer intro+first verse, some minor inter-verse similarities and the very strong similarities between the three choruses. » C’est le résultat superbe de l’Infinite Jukebox, un outil impressionnant qui établit les structures de chansons.

On peut par exemple constater que Paparazzi de Lady Gaga et Rolling in the deep d’Adele sont étrangement similaires, malgré leur durée différente et leur apparente dissemblance.

 

 

 

 

 

 

The Infinite Jukebox est un outil développé par Paul Lamere, de Music Machinery. En repérant les correspondances entre les beats, l’algorithme établit des liens, qui permettent de sauter d’un passage à un autre similaire du morceau sans s’en apercevoir. L’outil est impressionnant, le résultat est désarmant de simplicité graphique. C’est subjuguant.

Allez donc vous en rendre compte par vous-même (chacun peut uploader et tester avec les morceaux de son choix) en regardant l’analyse que fait son auteur des derniers gros tubes pop récents (Lady Gaga, Adele, Rebecca Black) . La démonstration est édifiante. Cela permet surtout de mettre en évidence le canevas similaire utilisé par les producteurs pour élaborer le titre vendeur à venir. Même dans les groupes moins exposés, j’ai trouvé des traces communes. Ainsi, Sleepyhead de Passion Pit :

 

Le sujet est loin d’être anecdotique. Pour preuve, en juillet dernier, EMI s’est adjoint les services de Data Science London – un regroupement de scientifiques dédié à l’exploitation des données – et lanca un Hackaton. Le but était de définir un modèle prédictif de ce qui marche. Comme le titrait précisément The Independent à propos de l’objectif recherché, l’important, ce n’est pas le rythme, c’est l’algorithme. Autrement dit, malgré leurs différences notables, des chansons sont régies par les mêmes points de force, qui pourraient s’avérer de puissantes clés de ventes.

Cependant, l’Infinite Jukebox n’est pas issu du Hackaton d’EMI mais d’un autre branche d’innovation dans le domaine très stratégique des algorithmes, de la recommandation et des métadonnées musicales. Paul Lamere l’a élaboré lors des Music Hack Days, réunions  régulières et internationales de développeurs qui exploitent les possibilités fournies par différents services. Outre des applications qu’on retrouve par exemple chez Spotify ou dans des outils liés à Last.fm, cela aboutit aussi à des réussites comme celle de l’Infinite Jukebox, qui exploitent les ressources d’Echo Nest, une entreprise spécialisée dans les données musicales. Vous pouvez d’ailleurs suivre l’actualité des Music Hack Days chez le très recommandable Fine Tuning.

Enfin, grâce soit rendue à Pas longtemps, ex-camarade de jeu à la Blogothèque et dénicheur hors pair, qui a relevé l’existence de l’Infinite Jukebox et dont vous devriez – non, dont VOUS DEVEZ – suivre le Tumblr, où il partage toujours de très très chouettes choses.

Publié il y a 1643 jours En lire davantage à propos de

Voir les commentaires

2 commentaires

  1. Julien dit :

    L’encerclage du Rectangle, ou la quadrature du cercle ?

    http://labs.echonest.com/Uploader/index.html?trid=TRLVZDJ12CFB2A07A9

    « Rectangle » de Jacno.

  2. [...] Recette de la chanson pop parfaite | Furtif From fur.tf – Today, 1:03 AM [...]

Leave a Comment to Julien