Furtif

Audioblog nonchalant

A lire, écouter
voir, picorer, partager

En voir +

Le bon goût malgré toi & la dictature du playlistariat : les Indiectators font ce qu’il faut pour parler musique. C’est par chez eux qu’il vaut mieux passer pour des textes délicats, des découvertes, des documentaires et des bouquets de playlists dont le service n’est plus assuré sur ces pages. Ici, l’oubli fait son lentement son œuvre.

Publié il y a 914 jours

D’abord regarder Greta Gerwig dans la vidéo ci-dessus, faisant tilter tous les buzzers de l’indie : Arcade Fire + Spike Jonze.

Puis regarder celle-là :

Une heure et demie de Rone en live, avec Gaspar Claus en ouverture. Cela vient avantageusement compenser l’indisponibilité du précédent live posté ici.

Personne ne l’a noté, personne n’y a même prêté attention, mais fin octobre, un site auquel j’ai longuement participé a passé dans l’indifférence générale ses dix ans d’existence (*). L’indifférence est compréhensible, égale à l’abandon dans lequel il est aujourd’hui délaissé. C’est dommage à bien des égards, puisqu’il a abrité d’enthousiastes contributeurs, qui, réunis, ont formé l’une des plus stimulantes bandes de curieux musicaux. Beaucoup continuent en d’autres URL. Voilà façon blogroll, nostalgie dégueulasse à ressasser les grandeurs fantasmées, et par ordre d’apparition à l’écran, ceux dont vous devriez inscrire les sites dans vos petits carnets :

- Manur s’est remis à écrire sur la musique. Ce sont des petits mots, des enthousiasmes, des suggestions glissées comme des conseils bienveillants dans une poche. Simple, joliment troussé, bien.

- KMS dit qu’il arrête chaque année. Et chaque année il recommence. Le parrain, la qualité, le rock et même des filles et des cigarettes.

Pas longtemps poursuit sa collecte tous azimuts en images et sons.

- [AJOUT] Human Target,  désormais présent sur Tumblr, fut l’auteur d’un des premiers billets hilarants de la Blogothèque : « Et toi, t’écoutes quoi comme zique ? »

- Rom entasse aussi ses trouvailles sur Tumblr.

- Tout comme Jamais Pareil, dont les billets hebdomadaires du mercredi – tropicalistes, jazz, méconnus –  étaient les plus suivis (quelle époque, n’est-ce pas). Sa cave aux merveilles personnelles a fermé, mais il continue à partager des trésors cachés.

- Pierre (Je dis ça, je dis rien) écrit toujours sur les concert des Pet Shop Boys, les disques de Patrick Wolf, la pop anglaise et évangélise les masses à la synth-pop, quand il a le temps.

Hefner assemble des playlists (très) recommandables sur Spotify.

- Philippe Dumez, fidèle à sa démultiplication, alimente ses productions protéiformes. Le mieux, c’est d’aller lire la liste complète de ses œuvres.

- Le Chez (aka Joseph Gérard, aka The Lazy Sunbather) n’a jamais – jamais – cessé de parler de filles et de musique. Et il aime toujours autant les deux.

- Garrincha dépose sur Ponctuel quelques pense-bêtes musicaux et des playlists où aller piocher.

 

Et ici, très bientôt, d’autres adresses à suivre qui ne sont pas tirées d’un sac poussiéreux de souvenirs ; et de nouvelles Têtes de lecture.

 

(*) Pour ceux qui ne réalisent pas bien, il y a dix ans, on se demandait si l’iPod ne serait pas, par hasard, l’avenir du DJ. Et d’autre part, disons-le, techniquement, il y eut une proto-version dès 2002.

Publié il y a 1025 jours

Major labels notoriously blew it in the ‘90s by killing the single as a format and outrageously overpricing CDs, which of course lead to the downloading revolution and the crippling of an industry. Now that they’ve been given a chance to redeem themselves with the resurgence of interest in vinyl, not only are they shooting themselves in the foot, but it’s the same foot, the same gun, and they’re even reusing the bullet !

C’est un disquaire californien qui note la hausse du prix des vinyles. Dans la dernière parution de Tsugi, quelque disquaires parisiens ne disent pas autre chose. Entre cet effet d’aubaine et la hausse sévère des frais postaux en Amérique du Nord, l’achat de quelques vinyles pourraient rapidement redevenir prohibitif, au grand dam des plus petits labels.

Publié il y a 1187 jours En lire davantage à propos de

En fin d’après-midi, Matt Berninger, Aaron et Bryce Dessner ont répondu aux questions lors du Ask me anything de Reddit, qui leur était consacré. Les premières ont majoritairement concerné le concert particulier donné au MoMa dimanche dernier. Six heures durant, The National a joué Sorrow sans interruption. Puis lors des questions suivantes ont été abordés leurs morceaux pour les séries télévisées, Games of Throne, l’évolution de leur écriture, l’utilisation de leur musique dans des publicités ou dans des films. Ils expliquent également la façon dont Vanderlyle Crybaby Geeks est devenu cette chanson chantée a capella à la fin des concerts.
Où l’on apprend également que The National a joué dans un club échangiste français à ses débuts.


… lire la suite

Publié il y a 1207 jours En lire davantage à propos de

Genremap by Echonest

Ce week-end, je voulais poster une carte assez complète des genres musicaux (chez Furia.com), avec extraits et sélection de groupes afférents. Mais elle a entretemps atterri sur des sites bien plus importants qui en font bien mieux l’écho que je ne saurais le faire. Seulement, si ladite carte est intéressante, une autre sur le même thème est un peu mieux foutue (chez Echo Nest) : la navigation est plus attrayante, on y voit les liens menant de l’un à l’autre (les boys bands y sont une subdivision des guilty pleasures et il existe une ramification de geek rock), mais la liste de groupes est moins étoffée.